L'assise et la présence


La prière silencieuse dans la tradition chrétienne

Plus de détails

  • 9782253257790
  • 24924

12.30 CHF


L’homme qui demeure dans sa cellule intérieure est en présence du « soleil », le Christ qui apaise ses passions. Mais une certaine discipline corporelle est nécessaire pour trouver le repos de l’âme. Origène avait noté que si on a mal aux pieds, on ne peut pas prier debout. L’auteur invite l’orant à trouver une position stable, assise, pour entrer dans la contemplation.

Le corps n’est pas là pour exprimer ce que vit l’âme, mais pour soutenir l’effort de celle-ci afin qu’elle se tienne tranquille. Le corps, par son immobilité, suscite et entretient la paix et le repos de l’âme. L’attitude la meilleure ? « Celle qui permet d’aimer Dieu davantage ». À chacun d’entre nous de la trouver selon sa situation. Dans les Exercices spirituels de saint Ignace, on retrouve l’acceptation de la diversité des attitudes : « Entrer dans la contemplation tantôt à genoux, tantôt prosterné à terre, tantôt étendu le visage vers le haut, tantôt assis, tantôt debout, toujours à la recherche de ce que je veux. »

Dans le silence, le croyant se tient en présence de l’immensité de Dieu dont le mystère est au-delà de toute représentation. L’âme demeure alors dans ce souvenir amoureux de Dieu présent en elle, aussi réellement qu’il l’est au Ciel. Elle se livre à la grâce comme si elle se laissait réchauffer, un jour d’hiver, par les rayons du soleil.

Cet ouvrage, en nous transmettant l’enseignement de grands mystiques (Macaire l’Égyptien, Jeanne de Chantal, Maître Eckhart, Thérèse d’Avila…), offre une véritable initiation à la vie intérieure et à la disponibilité pour le Tout Autre.
— Monique Desthieux
AuteurGUEULETTE Jean-Marie
EditionsLGF-Livre de poche
Parution01.04.2019
Format11 x 18 cm - 186 pages

Donnez votre avis

L'assise et la présence

L'assise et la présence


La prière silencieuse dans la tradition chrétienne

Dans la même catégorie :